Very-short-lived radioactive waste

De Développement Durable
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les déchets à court terme radiotoxiques (DCRT) sont des matériaux radioactifs dont la période de demi-vie est inférieure ou égale à 30 ans. Ils constituent une petite partie du total des déchets radioactifs, mais leur gestion est cruciale pour le développement durable. Les DCRT sont principalement produits par l'industrie nucléaire, la médecine nucléaire et les activités militaires impliquant de l'uranium ou du plutonium.

Lorsqu'ils sont bien gérés, les DCRT ne représentent pas un danger pour l'environnement ni pour la santé publique. Ils peuvent être stockés en surface dans des installations spécialisées, mais leur traitement doit être rigoureusement contrôlé et suivi pour éviter tout risque d'impact négatif sur le environnement et les générations futures.

La gestion appropriée des DCRT comprend plusieurs étapes : la production initiale, le stockage temporaire, le transport vers les sites de stockage définitifs et l'encapsulation dans du verre moléculaire ou d'autres matériaux inertes pour garantir leur stabilité. Les déchets à court terme radiotoxiques sont généralement composés de combustibles nucléaires usagés, de résidus de traitements chimiques et de produits radioactifs issus du démantèlement d'anciennes armes nucléaires.

La période de demi-vie des isotopes présents dans les DCRT varie considérablement, allant de quelques minutes pour certains isotopes de l'iodure (I131) à plusieurs dizaines d'années pour d'autres isotopes tels que le césium 137 ou le strontium 90. Cette variabilité entraîne une diversité considérable des techniques de gestion, allant du stockage en surface dans des réservoirs spéciaux aux procédés plus complexes comme l'encapsulation et la vitrification.

L'utilisation de matériaux inertes pour encapsuler les DCRT a été largement adoptée car elle permet une stabilité à long terme, l'isolation des isotopes radioactifs du milieu ambiant et une réduction importante de la taille finale du déchet. Cette méthode passe par la fusion des résidus sous forme de verre moléculaire pour leur donner un aspect solide et stable, qui peut ensuite être stocké en surface ou enterré à grande profondeur dans le sous-sol pour une durée allant jusqu'à plusieurs milliers d'années.

Enfin, la coopération internationale est essentielle pour garantir un traitement adéquat des DCRT et éviter tout risque de prolifération nucléaire ou de contamination environnementale transfrontalière. Des accords internationaux tels que le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TIFCEN) et la Convention sur le transport international de déchets radioactifs (CttiDR) visent à mettre en œuvre une réglementation uniforme pour les activités liées aux DCRT, garantissant ainsi un traitement conforme au développement durable et à la protection de l'environnement.